La certification AMF


La certification AMF constitue une formalité incontournable de la finance de marché et du conseil en investissement.

Il s’agit d’une vérification de connaissances portant sur deux parties :

I) Réglementation & Déontologie

Cette partie concerne le cadre institutionnel, l’organisation conformité, la lutte anti-blanchiment, l’abus de marché, le démarchage et la relation client.

II) Cadre technique

Cette partie renvoie aux instruments et risques, à la gestion, aux marchés, au postmarché, aux opérations sur titres et marché primaire ainsi qu’aux normes comptables et fiscales.

L’examen, d’une durée de 3 heures, se présente sous la forme d’un QCM de 100 questions réparties sur 12 thématiques. Notons que ces questions sont issues d’une base de 600 questions minimum accessible au candidat lors de sa préparation et répartie en catégories : la catégorie A pour laquelle il s’agit de montrer des connaissances approfondies sur le sujet (savoir expliquer), et la catégorie C pour laquelle une connaissance de base du sujet suffit.

Pour réussir, le candidat doit obtenir au moins 75% de bonnes réponses aux questions de catégorie C et 85% pour les questions de catégorie A.

Cette certification représente un atout pour les étudiants amenés à intervenir sur des dossiers soulevant des problématiques de droit boursier, droit des marchés financiers et de compliance.
Elle constitue une obligation pour étudiants qui souhaitent exercer au sein des services juridiques de prestataires de services d’investissements.